Diogène Consultants
formations
écritures
performances
Carcéral
|
Médical
|
Social
|
Autres

Douze ans d’étude en France et à l’étranger. Vingt ans d’ensei- gnement dans les lycées de France et de Navarre.
Tout ça laisse des traces. Rien qui ressemblerait à un savoir, une découverte, inégalée sapience, libération ou déli- vrance, mirifique nouvelle vision du monde... Non non non. Mais un peu plus de culture, de distance, de la patience aussi, et puis surtout une capacité à transmettre.
« Penser je n’ose » disait Bachelard.
« Tiens, pareil pour moi », je lui répondrais. Infoutu d’être un philosophe, je suis. Indécrottable incapable. Mais d’autres ont pensé à ma place, et pas qu’un peu. Et mon métier fait que je sais les expliquer. Un vrai métier. D’autres, c’est l’ébénisterie, la pose de tuyau de PVC. Moi, c’est de dire comment ça marche les concepts.

À quoi bon transmettre et expliquer les philosophes ?
Franchement, ça n’aide pas à vivre mieux. Mais la fréquentation de ces gugusses a quand même une vertu, décapante et vitriolique : elle permet de cesser de prendre au sérieux les pensées réflexes, la gamberge enkystée par les habitudes..

Poser son sac, pas le vider, mais le poser. S’asseoir sur le talus, regarder la route parcourue, découvrir les autres pistes qu’on n’a pas explorées. Se taper le front et se dire : « mais quel est le con qui m’a dit qu’il n’y avait qu’un seul chemin ? »

Ecritures Diogène Consultants
Performances Diogène Consultants